Bowie OLD WEST

Je suis en train d’assembler un Bowie que j’ai appelé « OLD WEST ». IL mesure environ 40 cm, la lame est guillochée et gravée. Je pense réaliser le manche soit en ébène soit en os.

L’étui est en cuir cousu au point sellier:

j’utilise 2 aiguilles et un fil poissé. Je fais un nœud à chaque passage, ce qui évite que ça se découse en cas de rupture d’un fil. Je fais également une rainure pour que le fil ne dépasse pas, il se trouve dans cette rainure et donc résiste mieux à l’usure.
Et le voici en présentation:

Voici quelques photos:

Bowie manche en os

Personnellement, je le trouve très réussi. Il a une forme Bowie classique.

Le manche est en os, la lame est guillochée et gravée.

L’os est poli et ressemble à de l’ivoire. Sur de très anciennes arbalètes, l’os incrusté servait de support pour le carreau afin qu’il glisse mieux.

J’ai ajouté un insert rouge pour réhausser la couleur.

La gravure représente un cerf stylisé. J’ai réalisé l’étui en cuir cousu main au point sellier.

Et voici le mot sympa de l’acquéreur:

« Le Bowie est MAGNI…FIQUE! et je suis enchanté; c’est vraiment une belle pièce de collection et je ne me lasse pas de l’admirer. BRAVO!
Je vous remercie aussi beaucoup pour toutes vos attentions et précisions. »

Couteaux Damas, réalisation artisanale d’un couteau Damas

Voici 2 couteaux que j’ai assemblé, les lames sont en acier damas 200 couches.

Couteau damas

L’un est de type « bird knife » (couteau à oiseau), c’est une petite lame avec un manche en corne de buffle avec un insert rouge d’où son nom « le Rouge et le Noir ».

Un petit mot gentil du propriétaire:

« Je ne suis pas un grand collectionneur de couteaux mais régulièrement je succombe à un coup de cœur par ci par là…Votre couteau m’a immédiatement séduit et j’ai « craqué » immédiatement. »

L’autre a une lame Damas 200 couches réalisée aux USA. Le manche est en olivier, la garde en laiton.

C’est un couteau lourd qui est bien en main.

Voici le commentaire de l’heureux possesseur:

« Vous avez réalisé une superbe pièce.
Très honnêtement,  les imperfections dont vous faisiez part dans un précédent courriel sont infinitésimales et de l’ordre du microscopique.
L’étui de cuir est à la hauteur du couteau qu’il protège.
Aussi je vous adresse mes plus vives félicitations pour la qualité de votre travail.
Je vous remercie pour votre célérité.
« 

Et voici aussi une petite vidéo:

Si vous êtes intéressé par un couteau damas, contactez-moi .

Gravage de l’acier par électrolyse

Ceci est un essai de gravage de l’acier par électrolyse avec un matériel de haute technologie:

un adaptateur, 2 bouts de fil, du coton, de l’eau salée, du vernis à ongle!!!!

Bon il faut que j’améliore c’est un peu pré historique!!!!

Ces photos sont mes premiers essais, voir mes réalisations de couteaux, je fais largement mieux depuis!

Photos souvenir de Venise

Que d’images!! Que de fortes impressions!! A peine descendu du train on se trouve sur une autre planète, c’est un festival de couleurs, de lumières, d’images fortes et de sons. Des bateaux se croisent dans tous les sens, à droite, à gauche, de préférence vite, les bateliers s’interpellent. Sur les quais les bateaux se déchargent, on en trouve de tous les types: la gondole bien sûr mais aussi le transport de marchandises ou bien le bateau de l’administration pénitentiaire (transport de détenus??). La vie est bien sur l’eau, sur terre on trouve que le touriste-piéton (en grand nombre!).

Bref Venise est unique avec ses monuments célèbres mais il ne faut pas oublier de s’égarer dans le dédale des petites rues et canaux qui sont pleins de charme.

Couteau Nordique

Voici le dernier né, à partir d’une lame du coutellier norvégien Helle, j’ai réalisé ce couteau d’inspiration nordique.

Couteau Nordique

C’est une lame modèle Harding faite de 3 couches d’acier laminé (1 dur entre 2 tendres!!).

La garde en laiton est suivie de 2 morceaux de corne de buffle noire séparé par des intercalires rouges, puis un morceau d’amarante, un morceau de cormier (bois très dur utilisé en lutherie), puis re-amrante enfin laiton et « Sam Brown button ».

Réalisation de couteau nordique

L’étui en cuir est de forme traditionnelle: la couture est sur la partie arrière, l’anse est fixée à l’étui par une méthode ancestrale (lanières de cuir mouillées passées en force dans des trous de l’étui).
J’ai réalisé le bouton moi-même dans un bois de cerf.

Bowie Outlaw

Voici le nouveau Bowie que je suis en train de faire, je l’ai baptisé OUTLAW.

A partir d’une robuste lame en acier 440C de 24 cm pour une épaisseur de 6 mm, j’ai décidé de monter un manche en bois de cerf, ce qui je pense lui donnera un aspect rustique.

Au 15 mars, j’ai réalisé le guillochage sur le dos de la lame, le dégrossissage de la garde en laiton, la préparation du bois de cerf soit un peu plus de 10 heures de travail.

A l’instant où j’en suis, le manche en cerf tombe bien en main car il épouse la forme de la main (pour un droitier).

Au 20 mars:

J’ai fait mon logo « le cerf bondissant », ma signature, et le numéro (c’est une innovation, c’est le N°1 de 2008, je ne sais pas si il y aura un n°2!!). J’ai eu un peu de mal, car pour une lame de cette taille (il est impressionnant quand on l’a en main) je manquais de place en raison de la saignée qu’il y a sur la lame. je trouve la gravure un peu moins réussi que sur le Bowie os, mais elle est acceptable, c’est du fait « main », chacune est donc unique.

Je viens de terminer (il reste encore à fignoler) la garde. Travail au papier de verre 260, 400, 800 puis 1000 et enfin disque et pâte à polir.

Le plus dur c’est l’ajustage du bois de cerf sur la garde, j’ai du limer le trou dans la demie plate-semelle (acier 440 C = dur, dur!!! j’ai consommé 2 limes pour affuter les tronçonneuses pour seulement quelques millimètres!!). Enfin le résultat est bon, la goupille en laiton passe, et le bois s’ajuste sur la garde.

Collage de la garde à l’époxy.

Protection de l’ensemble pour éviter les coulures, pour le collage à l’époxy, je gave la cavité dans le bois, l’excédent sort par les trous de la goupille que je rajoute de suite. Le tout est donc bien scellé.

Cela représente environ 3 heures de travail supplémentaire. Donc j’en suis à 13 heures, je ne compte pas le temps pour faire quelques « outils » comme le cadre pour maintenir la garde ou la poignée en place.

Il m’a fallu environ 5 h00 pour réaliser l’étui, ce qui fait approximativement un total de 18 heures pour la réalisation.

Le Bowie est fini, il mérite bien son nom de « OUTLAW » (hors la loi), il est impressionnant dans son étui (longueur totale 42 cm).

Et le voici en vidéo:

Si vous êtes intéressé par ce couteau ou si vous voulez faire des remarques contactez-moi à l’aide de l’onglet « contact », je répondrai avec plaisir.