23/03/20 COVID 19

Polémique sur les masques: nous sommes tous coupables! Est-ce à l’État d’être le grand magasinier? Culturellement le port du masque n’est pas dans nos mœurs, mais ça va peut-être changer. Au cours d’une épidémie de grippe avez-vous vu un médecin se protéger? Moi non. Stocker des milliards de masques pour les jeter tous les 5 ans? Non, il faut comme en logistique de guerre mettre les approvisionnements au plus près (mais en quantité raisonnable pour qu’elle puisse être transportée par l’unité) puis organiser le flux des ravitaillements. Au niveau de chaque famille il faut avoir son « petit stock », sa trousse d’urgence sans tomber dans l’excès des survivalistes. Pour le personnel de santé avoir un stock de 150 masques (ce n’est qu’indicatif) qui permettrait de tenir 30 jours avec 5 masques par jour. Trois caisses de cinquante quel volume? On peut faire moins ou plus, à voir. Idem au niveau des hôpitaux, idem aux niveau de l’État. Ces masques (gants, blouses, etc …) il faut les faire « vivre » pour éviter qu’ils se périment, donc les utiliser! Prévoir un seuil minima à partir duquel il faudra recompléter son stock. En cas de crise planétaire, cela laissera un petit délai pour trouver des solutions.

Un lingot d’or n’étanchera pas la soif dans le désert! On peut mettre l’argent qu’on veut si l’outil industriel n’est pas en mesure de faire et bien il ne restera qu’à mettre le lingot d’or devant le nez pour voir s’il filtre bien!

Pour se détendre: à cause du confinement les français vont finir par manquer de préservatifs. Que fait l’État?

Polémique sur le traitement: un professeur préconise un traitement (son idée, il me semble c’est: tester, diagnostiquer, traiter). Il est vivement critiqué par ses confrères notamment sur sa méthode. En France, peu de test, beaucoup de confinement. Pour moi (qui ne suis rien mais qui aime jouer au Candide!), tous ces savants ils ont torts mais ils ont aussi chacun raison!! Pour gagner une guerre on n’utilise pas une seule arme, une seule tactique, le plan évolue et surtout on reste uni. Il faut tester (dépister) massivement (mais est-ce qu’on en a la capacité?), il faut se confiner, il faut traiter (parfois avec ce qu’on a). Il y a les règles du temps de paix et les règles du temps de guerre donc il faut adapter les procédures à l’urgence et formaliser ces règles du temps de guerre, on ne fait pas n’importe quoi non plus. Il y a urgence demain on devrait dépasser les mille morts.

L’état de guerre: oui nous sommes en guerre, une guerre planétaire (c’est pour ne pas dire mondiale!). Mais il ne faut pas se prendre pour Clémenceau car à ce moment là on est un peu en retard!

Les combattants de 1ère ligne sont les soignants, ce sont eux qui prennent les coups. Gloire à eux, ils sont admirables. Mais ils ne sont pas seuls, il faut y associer tous les rouages de la société qui font que la population reste debout. Cela va des forces de sécurité (eux aussi quels que soient les risques ils doivent rester à leur poste de combat), transporteurs, commerces alimentaires (sinon on sera mort de faim avant que le COVID nous atteigne), postiers, éboueurs, etc … Ils sont nombreux et désolé de ne pas  les citer tous. Eux aussi ils prennent des risques. Gloire à eux, ils sont admirables.

On peut voir dans des reportages (et on n’en manque pas!) le simple ouvrier dans son usine qui parle comme un soldat: le sens de la mission à accomplir, le sens du devoir. Ils participent tous à l’effort de guerre. Gloire à eux, ils sont admirables.

Il se dégage un certain sentiment de communion qui se traduit par des applaudissements le soir à 20h00. Ils font chauds au cœur pour ceux à qui ils sont destinés mais aussi en écoutant ces gens applaudir on peut espérer que cela ne s’arrête pas à ces quelques minutes et que cet élan se traduise par des actes et des comportements adaptés à la situation terrible que nous vivons. La planète n’est pas malade, juste les humains…

Lien vers le tableau de suivi:

Tableau de suivi COVID19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.