COVID19

Puisque tout le monde en parle je m’y mets aussi j’ai fait un petit tableau sur lequel je suis la progression de l’épidémie en France et en Italie. Ce tableau que j’ai commencé le 15 mars comprend 2 parties. La partie supérieure c’est mon estimation (je ne suis pas expert donc elle ne vaut rien) qui commence le 15 mars. Mes sources sont indiquées dans le tableau (Agence Nationale de Santé Publique, université John Hopkins – université privée située à Baltimore, USA). J’ai pris un taux  d’augmentation d’infectés de 23% qui correspond aux semaines précédentes, et un taux de mortalité de 2%.

La partie basse du tableau sont les chiffres « officiels » .

Quelques remarques personnelles:

Guérisons: elles ne sont plus comptabilisées

Taux d’infectés: il me semble que ce sont les détectés et non pas détectés+ cas probables.

Variation du taux d’infectés: pour la France depuis quelques jours il semble se stabiliser autour de 20%. Mais comme on ne teste pas tout le monde ce taux devrait baisser, seuil de capacité en test atteint???? dommage pour le calcul et le suivi.

Le taux de décès à l’air de croître de jour en jour. En Italie il atteint des records 8,30%. Pour moi c’est le signe de l’asphyxie du système hospitalier (un patient= 1 respirateur pour 4 semaines environ). Un scientifique américain a dit début février: « le COVID n’est pas dangereux (98% de guérison) mais il est tellement contagieux qu’il va imploser les services de secours ». Pour moi un pays mal équipé fait front 1 semaine, bien équipé 2 semaines et super bien équipé 3 semaines (interprétation simpliste de ma part).

Les masques: il n’en faut pas mais il en faut… c’est vrai il en manque.

Nous ne sommes pas un pays asiatique où le port du masque est quasi normal donc ils n’ont pas été surpris. En France, sur le chantier à côté de chez moi j’ai constaté que le port du casque n’était pas toujours respecté (comme le téléphone au volant partout ailleurs, la ceinture ou la limitation de vitesse). Donc le français il s’en fout sauf quand il risque sa vie (« la peur est le début de la sagesse »). Nous n’avons pas,  à mon avis,  la capacité industrielle et la matière première pour produire 20 millions de masques par jour. Solution possible pour la prochaine « guerre » faire comme les gilets jaunes (pas ceux qui prennent des coups de matraques mais ceux qui sont dans la boîte à gants): avoir à la maison une réserve (trousse d’urgence) d’un certain nombre de masques par personnes (ça servirait pour la grippe, la gastro, etc…), chaque profession libérale de santé, organismes divers devra avoir une réserve de « X » jours. L’état également. Maintenant que se trimballer avec un masque ne vous fait plus passer pour un zombie on pourra faire vivre le stock pour ne pas qu’il se périme.

Mais soyons optimiste, et attendons quelques jours le résultat du confinement, je pense que le taux d’infectés devrait diminuer mais pas le taux de décès, du moins pas tout de suite.

Pour conclure ce noir tableau, un brin de détente:

Les hommes toussent la planète respire (et plus sérieusement si le COVID tue, il y aura moins de morts sur les routes. Une étude dit qu’il y aura 70 000 morts de moins en raison de la réduction de la pollution alors …)

Il vaut mieux être un confiné qu’un con fini quoique les 2 ne sont pas incompatibles. D’ailleurs je me pose la question pour moi à la lecture de ce que je viens d’écrire.

Maintenant si vous allez à la banque et que vous ne portez pas de masque sur le visage ils lèvent les bras! C’est un comble!!

CONFINEZ VOUS.

Un appartement exiguë est toujours moins confiné qu’un cercueil…

Tableau de suivi COVID19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.