Pochette Mustang

J’ai réalisé pour un heureux possesseur d’une Ford Mustang une pochette pour mettre les documents du véhicule. C’est la première fois que je réalise ce type de produit. Elle fait environ 25 x 22 x 3,5, le cuir  de la pochette est un cuir tannage végétal de 3 mm et un cuir de 1 mm pour les côtés. J’avais déjà réalisé un porte-clé avec le même motif.

 

Paire de couteaux damas (re-actualisé)

Voici les 2 couteaux damas finis. La dague à servir mesure 38 cm dont 23 cm de lame, la largeur est de 3,5 cm et l’épaisseur de 6,1 mm, le poids est de 480 g.

L’autre lame damas du même coutelier russe mesure 27 cm dont 13,5 cm de tranchant, la largeur est de 2,7 cm et l’épaisseur de 4,2 mm au ricasso, le poids est de 220 g. Le manche est identique à celui de la dague: garde laiton, ébène de Macassar, corne de buffle.

Actualisé: je viens d’ajouter quelques photos.

Re-actualisé: je vais reprendre le manche du couteau qui me semble trop épais. Je vais attaquer la fabrication des étuis, je ne ferai pas de trousse (2 couteaux dans 2 étuis liés) en raison du poids des 2 couteaux. Quand ils seront finis je les mettrai certainement en vente (la paire), me contacter par un commentaire que je ne publierai pas.

Dague à servir damas

Je suis en train d’assembler une dague en acier damas. J’ai acheté cette lame à un coutelier russe au cours d’un salon. C’est un damas carbone fait de 4 aciers différents, il est annoncé pour être constitué de 400 couches et d’une dureté HRC 60-62. La lame mesure 23 cm, finie avec le manche elle devrait faire 38 cm (à l’instant où j’écris elle est encore en cours d’assemblage).

J’ai réalisé une garde en laiton guillochée et un manche en ébène de Macassar terminé par un morceau de corne noire et un rivet mosaïque. Le montage est une soie noyée fixée à la colle bi composant. Pour une meilleure accroche la soie a été « crantée ».

J’ai aussi acheté une « petite » lame damas (tranchant 13 cm quand même). J’envisage (si techniquement et esthétiquement c’est possible) de faire une trousse de chasse avec la dague à servir le gibier et un couteau à dépecer (attention c’est un damas carbone donc pas inox). L’idée: 2 étuis fixés l’un sur l’autre mais pouvant aussi être utilisés séparément. A voir ….

Cabas en « crocovache »!!

Je me suis amusé à faire un cabas. Le cuir extérieur c’est ce que j’appelle du « crocovache »: pauvre vache dont la peau est travaillée façon crocodile.

Le fond et les bretelles (avec tresses fermées) sont en croupon de 3 mm.

L’intérieur est en cuir de porc.

Les côtés et le fond sont cousus main, la doublure est collée.

Restauration d’une hotte de vendangeur

J’ai participé à la restauration d’une vieille hotte de vendangeur qui appartient à un camarade. Il s’agissait pour moi de refaire des bretelles et une petite plaque souvenir d’un de ses ancêtres. La hotte n’ayant plus qu’une fonction décorative, j’ai donc essayé de symboliser la vigne sur les bretelles. La plaque représente d’une part la très belle église d’Hunawihr (j’ai fait aussi un porte-clés) et d’autre part le nom de l’ancêtre en question. J’ai utilisé des tampons uniquement pour le mot « Hunawihr » et pour les dates.

Petits travaux de l’été

J’ai profité des jours de grosse chaleur pour réaliser quelques porte-clés et faire des « brouillons » à titre d’entrainement, le tout avec plus ou moins de réussite. Je ne suis pas encore satisfait et je vois les progrès que j’ai à réaliser.

J’ai fait un essai de plume avec un léger relief par découpage, une tête de sanglier (pas top!), et un dessin de grappes de raisin sur une bande de cuir de 4 cm c’est pour restaurer les bretelles d’une hotte à vendange. Et enfin des porte-clés.

Rénovation d’un Bowie.

J’ai rénové un couteau pour un ami. A l’origine c’était un Bowie de taille moyenne avec un étui qui avait bien vécu!! Le couteau avait une petite garde assez fine en laiton, et le manche était en plastique imitation bois de cerf!!

J’ai refait une garde un peu plus épaisse en laiton que j’ai guillochée. Le manche est en corne de buffle noire avec un intercalaire en fibre rouge.

L’étui est en cuir cousu sellier, il est en deux parties.

Encore un Bowie!!

J’ai assemblé cette lame  que j’ai moi-même guillochée avec une garde en laiton également guillochée.

Le manche est en bois de fer d’Arizona, un des rivets est un rivet mosaïque que j’ai fait moi-même.

L’étui en deux parties est en cuir tannage végétal 1er choix origine France  d’une épaisseur de 3 mm.Il est cousu main au point sellier.