Eleven Schilling

Le numéro 11 est fini (et proposé à la vente à 130 euros, me contacter par le biais d’un commentaire), je l’ai nommé « Eleven (11) Schilling » car c’est le numéro 11 et Schilling c’est un truc personnel, rien à voir donc avec les dollars sur les photos.

Dans le  livre qui sert de support « Thirteen moons » (treize lunes) l’action se situe dans l’Ouest américain. En sous-titre « Time fades everything. Except desire »: le temps efface tout sauf le désir. Tout un sujet de réflexion!!!

Bowie OLD WEST

Je suis en train d’assembler un Bowie que j’ai appelé « OLD WEST ». IL mesure environ 40 cm, la lame est guillochée et gravée. Je pense réaliser le manche soit en ébène soit en os.

L’étui est en cuir cousu au point sellier:

j’utilise 2 aiguilles et un fil poissé. Je fais un nœud à chaque passage, ce qui évite que ça se découse en cas de rupture d’un fil. Je fais également une rainure pour que le fil ne dépasse pas, il se trouve dans cette rainure et donc résiste mieux à l’usure.
Et le voici en présentation:

Voici quelques photos:

Bowie manche en os

Personnellement, je le trouve très réussi. Il a une forme Bowie classique.

Le manche est en os, la lame est guillochée et gravée.

L’os est poli et ressemble à de l’ivoire. Sur de très anciennes arbalètes, l’os incrusté servait de support pour le carreau afin qu’il glisse mieux.

J’ai ajouté un insert rouge pour réhausser la couleur.

La gravure représente un cerf stylisé. J’ai réalisé l’étui en cuir cousu main au point sellier.

Et voici le mot sympa de l’acquéreur:

« Le Bowie est MAGNI…FIQUE! et je suis enchanté; c’est vraiment une belle pièce de collection et je ne me lasse pas de l’admirer. BRAVO!
Je vous remercie aussi beaucoup pour toutes vos attentions et précisions. »

Bowie Outlaw

Voici le nouveau Bowie que je suis en train de faire, je l’ai baptisé OUTLAW.

A partir d’une robuste lame en acier 440C de 24 cm pour une épaisseur de 6 mm, j’ai décidé de monter un manche en bois de cerf, ce qui je pense lui donnera un aspect rustique.

Au 15 mars, j’ai réalisé le guillochage sur le dos de la lame, le dégrossissage de la garde en laiton, la préparation du bois de cerf soit un peu plus de 10 heures de travail.

A l’instant où j’en suis, le manche en cerf tombe bien en main car il épouse la forme de la main (pour un droitier).

Au 20 mars:

J’ai fait mon logo « le cerf bondissant », ma signature, et le numéro (c’est une innovation, c’est le N°1 de 2008, je ne sais pas si il y aura un n°2!!). J’ai eu un peu de mal, car pour une lame de cette taille (il est impressionnant quand on l’a en main) je manquais de place en raison de la saignée qu’il y a sur la lame. je trouve la gravure un peu moins réussi que sur le Bowie os, mais elle est acceptable, c’est du fait « main », chacune est donc unique.

Je viens de terminer (il reste encore à fignoler) la garde. Travail au papier de verre 260, 400, 800 puis 1000 et enfin disque et pâte à polir.

Le plus dur c’est l’ajustage du bois de cerf sur la garde, j’ai du limer le trou dans la demie plate-semelle (acier 440 C = dur, dur!!! j’ai consommé 2 limes pour affuter les tronçonneuses pour seulement quelques millimètres!!). Enfin le résultat est bon, la goupille en laiton passe, et le bois s’ajuste sur la garde.

Collage de la garde à l’époxy.

Protection de l’ensemble pour éviter les coulures, pour le collage à l’époxy, je gave la cavité dans le bois, l’excédent sort par les trous de la goupille que je rajoute de suite. Le tout est donc bien scellé.

Cela représente environ 3 heures de travail supplémentaire. Donc j’en suis à 13 heures, je ne compte pas le temps pour faire quelques « outils » comme le cadre pour maintenir la garde ou la poignée en place.

Il m’a fallu environ 5 h00 pour réaliser l’étui, ce qui fait approximativement un total de 18 heures pour la réalisation.

Le Bowie est fini, il mérite bien son nom de « OUTLAW » (hors la loi), il est impressionnant dans son étui (longueur totale 42 cm).

Et le voici en vidéo:

Si vous êtes intéressé par ce couteau ou si vous voulez faire des remarques contactez-moi à l’aide de l’onglet « contact », je répondrai avec plaisir.