Encore un Bowie!!

J’ai assemblé cette lame  que j’ai moi-même guillochée avec une garde en laiton également guillochée.

Le manche est en bois de fer d’Arizona, un des rivets est un rivet mosaïque que j’ai fait moi-même.

L’étui en deux parties est en cuir tannage végétal 1er choix origine France  d’une épaisseur de 3 mm.Il est cousu main au point sellier.

Petit couteau sympa

J’ai assemblé une lame d’origine finlandaise de la société Lauri: Lauri PT95. C’est une lame à trempe sélective, le tranchant est annoncé avec un HRC de 63! Longueur de lame: 9,5 cm.

J’ai utilisé pour le manche un andouiller de bois de cerf.

J’ai modifié légèrement l’étui en ajoutant une bride de maintien du couteau dans l’étui.

 

 

Ton sabre il taille?

Chaque fois que je montre mon sabre japonais (un Wakizashi ou sabre court de 70 cm qui se portait avec le Katana qui lui est plus long) on me pose toujours la question: alors il taille ton sabre? Et là systématiquement la personne passe le doigt dessus ce qui est dangereux (on peut se couper) et après je suis obligé de nettoyer la lame pour éviter les traces d’oxydation. Et oui il coupe malgré ses 300 ans d’âge et les quelques mauvais traitements qu’il a du subir (je ne connais que  les dernières années de sa vie privée!!). Alors j’ai fait une petite vidéo, à vous de juger.

Wakizashi sur Youtube

Bowie manche en desert ironwood

Encore un Bowie de la même facture que le précédent en 440 C made in Japan achetée aux USA, j’ai fait le guillochage de la lame et de la garde, la gravure d’un cerf stylisé sur le côté de la lame. Le manche est en bois de fer d’Arizona (Arizona desert ironwood).

L’étui est presque complètement réalisé: il sera terminé une fois vendu avec les initiales souhaitées par l’acheteur (les 2 photos d’un étui terminé sont juste là pour montrer à quoi ressemblera le résultat fini).

Tout est fait à la main à l’exception du guillochage de la lame où j’ai utilisé une Dremel (pour cause il est fait après trempe). Les petites imperfections sont le signe d’un travail artisanal et d’une lame unique réalisée pour le propriétaire. C’est ce que je précise sur le certificat qui accompagne le couteau fini.

Le prix est de 190 € (plus frais de port), cela peut paraître cher mais cela correspond uniquement au prix de la matière première et des consommables (colle, etc …): je ne fais pas de bénéfice, mon « gain » c’est le plaisir de réaliser un objet qui me plait, de garder quelques photos de la réalisation et du produit fini et enfin le  plaisir de partager avec celui qui en prendra possession.

PS: merci à la revue Excalibur qui m’a servi d’arrière plan pour quelques photos.

Lame damas d’un coutelier ukrainien

J’ai assemblé une lame damas de 13 cm de long, elle a été réalisée par un coutelier ukrainien Piotr Fedoriaki. J’ai utilisé du laiton pour la garde, du buis, du cuir, des intercalaires de couleur et de l’érable négondo stabilisé par injection de résine (acheté tel quel).

L’étui est en cuir cousu main au point sellier, je l’ai teinté façon « vieux cuir ».

Nouveau Harding Helle

Je viens de réaliser un nouveau couteau avec une lame Harding de l’entreprise Norvégienne Helle. C’est une lame de type nordique avec un  laminage de 2 aciers: un acier dur enserré dans un acier plus tendre. On obtient ainsi dureté et souplesse. L’étui est de style nordique.

Comme il s’agissait d’un cadeau d’anniversaire d’un papa pour sa fille j’ai également réalisé à sa demande un porte-clé avec un motif « âne ».

Best off de mes porte clés (actualisé)

J’ai regroupé dans cette galerie la plupart des porte-clés que j’ai réalisé. Me contacter via un commentaire si vous êtes intéressé.

J’ai aussi fait un montage sur You Tube.

Les motifs ce sont soit des demandes soit des choix personnels. Celui avec la voiture de drift c’est pour mon fils, allez voir son site vous comprendrez tout sur le drift: D-FAMOUS