14 août 1914

Le 14 août 1914 :

07H00 : mouvement de 7 km vers l’Est de la ferme de la Fourasse vers Coincourt.

car le surlendemain1 nous reparticipons à l’attaque du bois avec le 3ème d’infanterie mais les Allemands avaient eu le temps de faire des tranchées aussi tu penses comme il nous reçoivent néanmoins nous réussissons à les déloger et c’est en enjambant les cadavres de nos camarades du 3ème2 que nous occupons enfin le bois, là nous y trouvons quelques trophées aussi nous nous en amusons, dans l’attaque du 10 nous avons eu notre commandant blessé3 c’est le même jour que le 40ème4 aidé d’un bataillon du 58ème a pris le village de Lagarde et c’est probablement là que Jean Falgas5 a du rester car son bataillon a presque été anéanti

L’odeur des cadavres en décomposition des hommes et des chevaux est pestilentielle.


MPF jean-falgas-mdh-lagarde


 

1 Je pense qu’en fait cette portion de lettre concerne le 14 août et non pas le 13 (lettre écrite un an plus tard). Le JMO du 3ème RI parle d’une contre attaque le 14 après-midi avec de violents tirs d’artillerie, le JMO du 58 n’en parle pas. Le 15 le bois du Haut de la Croix n’est toujours pas repris (JMO du 3RI).

2Morts du 3ème Bataillon qui a été décimé le 11 août (sur environ 1000 hommes: 251 morts, 280 blessés et 587 disparus. Avec les combats du 19 et 20 août c’est le 58ème RI qui subira le plus de pertes avec 551 morts).

3Le commandant du bataillon: le CBA Acquaviva, mais il s’en sortira. Le commandant de compagnie le CNE Pelissier sera blessé lui le 20 et fait prisonnier à Kerprich.

440ème régiment d’infanterie.

5Jean Falgas (Le Soulié – Hérault) du 40ème RI a effectivement été tué à Lagarde le 11 août.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *